Communiqué de presse : Retrait de pétition au Canton

Posté le .

Le 16 décembre 2015,L’Usine a déposé – à coup de cloches – une pétition adressée au Grand Conseil et au Conseil d’Etat réunissant plus de 8’000 signatures.

Cette pétition portait sur trois axes de revendication :L’obtention d’une autorisation unique pour l’ensemble des activités de L’Usine, le déblocage des dons de la Loterie Romande, et la reconnaissance de son organisation et son mode de fonctionnement collectif et solidaire.

L’Usine tient à remercier les plus de 8’000 signataires de cette pétition  et plus largement les soutiens – sous toutes leurs formes – qu’ils soient individuels ou collectifs : le public, les lieux, les associations, les groupements, les partenaires et les ami-e-s – proches comme lointains.

Le 31 décembre 2015, un accord a été convenu entre L’Usine, Le Canton et La Ville de Genève. Accord par lequel deux des trois revendications – à savoir la délivrance des dons et l’autorisation unique de compétence communale – ont trouvé réponse. Aujourd’hui, L’Usine étant en discussion avec la ville, elle retire officiellement cette pétition adressée au Canton.

Concernant le troisième axe de revendication, aujourd’hui lié à l’application de la LRDBHD, L’Usine continuera à revendiquer pour que chaque acteur-trice culturel-le puisse bénéficier de la reconnaissance de leurs activités.

L’accord permet un transfert de compétence à la commune, ouvrant alors une réflexion concernant l’application d’un cadre légal cantonal en adéquation avec la diversité des pratiques culturelles. L’Usine ne peut que se féliciter de ce compromis politique entamé après cinq années de discussion et de bataille administrative et politique.

L’USINE RESISTE, LA CULTURE LUTTE !

L’Usine.